Rechercher
  • Stéphanie Allard

On Décampe chez Alfred le voisin d'Oscar

Mis à jour : avr. 24


Après un temps des Fêtes où presque chaque membre de la famille a eu un petit quelque chose, de la grippe aux otites en passant par la pneumonie, je ressentais le besoin de nous éclipser, en nature, juste les cinq. Je voulais un petit cocon, quelque chose comme un refuge ou une yourte, dans le bois, à chauffer un petit poêle, à faire de la raquette en forêt, à jouer à des jeux de société avec les enfants et surtout, RELAXER, prendre une pause! Je me suis alors souvenue d'avoir entendu parler d'Alfred le voisin d'Oscar, à Sacré-Coeur près de Tadoussac sur la Côte-Nord. C'est un peu loin en hiver, surtout qu'ils annoncent de la neige, mais j'aime tellement ce coin et les paysages de la route 138 sont si beaux pour s'y rendre que ça fait partie du voyage. Cette route, elle ne me dérange pas du tout! Dès qu'on monte la côte de la miche à Beaupré et qu'on entre dans les montagnes de Charlevoix, je décroche complètement! En allant sur leur site Internet, je remarque que la yourte La mer intérieure est disponible pour deux nuitées les 1er et 2 janvier. J'en parle vite à mon chum qui accepte et réserve immédiatement. Notre réveillon du 31 sera donc tranquille à préparer le tout et passer la soirée en famille pour être en forme le lendemain afin de partir tôt et nous rendre tranquillement.

Dans la nuit du 31 au 1er, bébé Laurent ne va pas bien... Il fait de la fièvre depuis 2 jours, tousse beaucoup, est maussade et ça ne s'améliore pas. Je réussi à avoir une rendez-vous à la clinique pour 9 h le matin, ce qui ne déroge pas trop nos plans, on partira après, avec les antibiotiques s'il le faut! Dehors il fait tempête, mais c'est sensé se calmer en avant-midi. Pendant que nous sommes dans la salle d'attente, Denise de Chez Alfred le voisin d'Oscar m'appelle pour m'informer que le temps est mauvais par chez eux et me propose de repousser notre séjour d'une journée. Nous acceptons la proposition en nous disant que la route sera plus belle et que Laurent ira sûrement un peu mieux. Tout tombe à point, car nous devons passer une radiographie de ses poumons le lendemain matin (1er janvier fermé) afin de voir s'il y a pneumonie et retourner à la clinique pour les résultats. De plus, il fait deux grosses otites et une sinusite, pauvre petit-loup. On prendra donc la journée pour se reposer à la maison et commencer ses antibiotiques. Le lendemain, on confirme que Laurent a une petite pneumonie et on lui découvre également une conjonctivite! Armés d'antibiotiques, c'est vers 11 h que nous quittons, en espérant arriver avant la noirceur. La route est belle, on dîne à Baie-Saint-Paul, tout se passe bien et dans les délais prévus.

On arrive sur le site vers 16 h 15. Le ciel est rose éclatant, probablement en raison du froid et le soleil se couche en même temps que notre arrivée. J'aurais aimé voir ça de la yourte, mais je me dis que ce sera pour demain. Durant le trajet, nous étions en communication avec Denise. Elle et son conjoint Jean-Arthur étaient donc à l'entrée, sur leur motoneige, à nous attendre afin de transporter nos bagages et toute la famille jusqu'à la yourte. Rendus sur place, le poêle chauffe déjà à l'intérieur et Denise nous explique le fonctionnement des commodités. La yourte est grande et tout y est ; cuisine complète, 2 chambres, électricité, salle de bain avec douche et toilette sèche, eau, literie, bois pour le chauffage, couvertures supplémentaires, parc pour le bébé, savons biodégradables, pantoufles, etc. Nous avons seulement besoin de notre nourriture et de nos effets personnels, ce qui est très pratique pour une famille de 5, ça nous permet de voyager plus léger! Les propriétaires sont très disponibles pendant le séjour, ce qui est apprécié si jamais nous avons des questions ou un petit pépin. En hiver, ils demeurent dans l'une des 4 yourtes lorsque des clients séjournent chez eux et en été, ils occupent une roulotte sur le site. Autrement, ils ont une maison au village tout près. On s'installe tranquillement et notre soirée se résume à relaxer, regarder le feu, dessiner, manger, grignoter... Marc joue à un jeu de mémoire avec les filles pendant que je colle bébé Laurent sur le fauteuil devant le poêle... Juste avant le coucher, je sors en vitesse à l'extérieur pour prendre une photo du ciel étoilé et de la yourte. J'ai manqué ma shot, elle n'est pas nette, il faisait vraiment noir et j'ai mal ajusté ma lentille, je suis un peu (pas mal) déçue, car je l'aurais reprise si je l'avais remarqué sur le coup, mais on y voit pareil la beauté de l'endroit la nuit!

C'est en se levant au petit matin que l'on constate à quel point le site est exceptionnel. La vue de la yourte est magnifique, voir grandiose. Comme j'aimerais me lever devant ça tous les matins, ou du moins souvent! Il a neigé un peu dans la nuit alors une belle petite neige neuve que le soleil fait briller recouvre les arbres et la nature autour, c'est magique! Nous avons bien dormi. Les lits sont confortables et douillets. Le poêle et la chaufferette dans la chambre principale nous ont tenus au chaud malgré la nuit froide à l'extérieur. Au programme de la journée ; déjeuner (miam des toasts sur le poêle), relaxer, manger, chauffer le poêle, faire de la photo (évidemment), nourrir les oiseaux avec les graines de tournesols que Denise nous a laissées, faire une sortie en raquette, glisser peut-être, prendre un apéro en observant le coucher de soleil et relaxer encore... :)

Deuxième et dernier matin, on se prépare déjà pour le départ. Le séjour fût trop court évidemment, mais nous devons retourner à la maison pour préparer la fête de Léanne le lendemain. On déjeune tranquillement en prenant encore le temps d’apprécier la beauté du paysage tout en ramassant nos choses. Nous avons donné rendez-vous à Denise et Jean-Arthur à 11 h pour notre départ, ils sont fidèles au poste! Léanne a même droit à une petite randonnée supplémentaire en motoneige! Nous discutons un peu avec les propriétaires de leur parcours et du développement de leur entreprise sur les terres familiales (Alfred et Oscar, les grands-pères de Denise). Je trouve génial que leur projet nous donne accès à de si beaux points de vue sur le fjord, un joyau du Québec! Nous reviendrons c'est certain! Sur le retour, on s'arrête à Tadoussac pour voir la microbrasserie et y acheter quelques bières et on fait un petit tour dans ce village qu'on aime tant et qui est tout aussi magnifique sous la neige!


  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

© 2018 par Stéphanie Allard Photographie